Accueil ARTICLES Réexamen de la dynamique macroéconomique en République démocratique du Congo (II) : Comptabilité du cycle économique

Réexamen de la dynamique macroéconomique en République démocratique du Congo (II) : Comptabilité du cycle économique

$5

Quelles sont les principales sources de fluctuations économiques en République démocratique du Congo (RDC) entre 1960 et 2017 ? Pour répondre à cette question, nous utilisons un modèle d’équilibre général dynamique stochastique (MEGIS) canonique et appliquons la comptabilité du cycle économique. Pour évaluer quantitativement l’écart entre les déviations des conditions optimales issues du modèle sous-jacent et les données de la comptabilité nationale, nous considérons quatre types de distorsions : le wedge d’efficience, le wedge d’investissement, le wedge du gouvernement et le wedge de main d’oeuvre. Les résultats de notre étude suggèrent que les wedges d’efficience et du gouvernement expliquent près de 78% des fluctuations économiques en RDC. Dans l’ensemble, les wedges sont assez persistants, hormis celui d’investissement qui ne l’est que faiblement. Alors que le wedge du gouvernement est le plus volatile, seul le wedge d’efficience est procyclique. Ces résultats sont isomorphes au type de filtres utilisés. En revanche, ils ne sont pas temporellement invariants.

Description

François Kabuya Kalala, Jean-Baptiste Ntagoma et Jean-
Paul K. Tsasa

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Réexamen de la dynamique macroéconomique en République démocratique du Congo (II) : Comptabilité du cycle économique”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.